Chauffage RT 2012

Il est important de commencer par réduire les pertes thermiques de votre maison avant de changer les systèmes de production de chaleur. Cela permet de dimensionner les installations techniques en fonction des pertes thermiques aprés isolation. Les appareils posés sont plus petits et donc moins cher. L'investissement global est donc plus faible.

 

Notez qu'il est également possible de réaliser des économies d'énergie sans changer votre système de chauffage. Cela passe avant tout par un bon entretien de votre installation (ramonage, entretien du brûleur...). Cela permettra également d'allonger la durée de vie de votre chaudière.

Vous possédez un système de chauffage à eau

Si votre installation de chauffage actuelle est faite de radiateurs à eau, alors, il est possible de changer votre chaudière par tous les systèmes (pompe à chaleur, solaire thermique, chaudière granulé, chaudière bois bûche, chaudière bois déchiqueté...).

 

Notez cependant que les pompes à chaleur ou le chauffage solaire sont surtout adaptés aux maisons bien isolées dont les besoins en énergie sont faibles.

 

Dans la majeure partie des cas, les radiateurs et le réseau de distribution peuvent être conservés. Un désembouage peut s'avérer nécessaire lorsque l'installation est très âgée.

 

Si vous n'avez pas fait de travaux d'isolation préalablement au changement de chaudière, vous pouvez conserver la même température d'eau et la même puisssance de chaudière. Le dimensionnement ne sera souvent pas optimisé, mais l'installation suffira à vous chauffer.

 

Si vous avez réduit les besoins de chauffage en isolant votre habitation, mieux vaut faire appel à bureau d'études thermique pour redimensionner correctement l'installation complète.

Vous possédez un système chauffage électrique

Si votre habitation est chauffée électriquement, alors peu de possibilités s'offrent à vous à moins d'installer un nouveau réseau complet de chauffage à eau (très cher et pas toujours possible).

 

Deux solutions seulement existent: Changer les radiateurs par d'autres moins énergivore, ou d'installer une pompe à chaleur air/air.

 

Cela permet de faire des économies d'énergie importantes (compter environ une division par deux de vos consommations électriques liées au chauffage). Les performances de ces pompes à chaleur sont très liées aux températures extérieures. De fait, il est nécessaire de faire installer une pompe à chaleur de qualité qui accepte des températures très basse. (Mitsubishi, Daikin, Atlantic).

 

Attention cependant à l'investissement lourd (entre 10000 et 20000 € suivant la taille de la maison et la compléxité de l'installation).

La régulation

Que vous changiez de système de chauffage ou non, il est toujours intéressant de réfléchir à l'installation d'une régulation performante. L'investissement est réduit et les économies d'énergie ainsi que l'accroissement du confort sont grands.

 

On peut réguler à différents niveau:

 

- Au niveau des radiateurs: des robinets thermostatiques peuvent généralement être installés. Vous pouvez ainsi esperer une économie de 10% sur vos factures.

 

- Au niveau de la chaudière: les nouvelles chaudières sont généralement associées à une sonde de température qui permet de moduler la puissance de la machine en fonction du besoin en énergie de la maison. Les anciennes chaudières ne peuvent souvent pas réguler leur puissance.

 

- Au niveau du réseau: dans le cas d'anciennes chaudières, il est toujours possible d'installer un thermostat agissant sur le circulateur de chauffage et qui régule le débit d'eau dans le réseau.

Les exigences de la RT

La réglementation s'applique dés lors que vous remplacez ou rénover tout ou une partie de votre installation de chauffage.

 

Si vous remplacez votre système de chauffage par une autre chaudière, la réglementation vous impose un rendement minimum.

 

Ce rendement minimum est variable en fonction de la puissance installée. Dans les plages de puissance standard, ce rendement doit être supérieur à 90%. On préferera généralement les chaudières à condensation (à ventouse ou sur conduit de cheminée).

 

L'installation d'une chaudière doit être obligatoirement accompagnée de la mise en place d'un appareil de régulation programmable.

 

Pour un poêle à bois, un foyer fermé ou une chaudière bois bûche le rendement minimal est ramené à 65% avec l'obligation d'installer un ballon tampon sur une chaudière.

 

Pour une pompe à chaleur la RT impose un Cop (coefficient de performance) nominal minimum de 3,2.

 

Pour un chauffage solaire la RT n'impose pas de contrainte spécifique.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site

© Vulfin et frères